ASBL BRAVVO
Bruxelles Avance Brussel Vooruit !

Accueil du site > FR > Nos services > Services des peines et mesures alternatives > Encadrement des mesures judiciaires alternatives (SEMJA)

Encadrement des mesures judiciaires alternatives (SEMJA)

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

But : diversifier les sanctions (peines et mesures) en accompagnant les prestataires de peines judiciaires alternatives (travaux d’intérêt général)

Qui : Les justiciables bruxellois sous le coup d’une peine ou mesure alternative

Comment : En collaboration avec le service des maisons de justice, et un réseau de lieux de prestations, deux criminologues encadrent les justiciables (219 personnes en 2012 pour un total de 15.000 heures de peine de travail)

Contact :
Service d’encadrement des mesures judiciaires alternatives (SEMJA)
132 rue Terre-neuve
1000 Bruxelles
02/551.09.02 ou 04
Fax : 02/551.09.00
semja.bruxelles chez hotmail.com
Sophie Vaes, criminologue
Jean-François Bette, criminologue

Initié par le Service public fédéral Justice, sur base d’une convention avec la Ville, le SEMJA accompagne les prestataires de peines judiciaires alternatives, appelés communément des travaux d’intérêt général dans le cadre de la loi sur la probation et les peines de travail.

Les deux criminologues du SEMJA sont chargés de l’accompagnement, au niveau local, des peines et mesures judiciaires alternatives, principalement les peines de travail pour une large gamme de faits correctionnels et de police (205 dossiers en 2012) et, de manière plus marginale, les travaux d’intérêt général dans le cadre de la loi sur la probation (14 dossiers en 2012).

Dans une optique de prévention de la récidive, ils sensibilisent le délinquant à l’impact de son acte, recherchent des services et lieux de prestations à même d’encadrer les intéressés, organisent et supervisent la prestation/la peine, voire relaient vers des services sociaux.

Le service dispose d’un large réseau de lieux de prestations pour moitié dans le secteur privé, pour moitié dans le public (services communaux, homes, AMO, Cuisines bruxelloises,…), ce qui permet d’individualiser la prise en charge.

Aide aux personnes
Le secteur de l’aide aux personnes est le plus sollicité pour les prestations : aide en cuisine, animation, aide aux personnes hospitalisées, maintenance, travaux administratifs, etc.

Depuis fin 2010, certaines prestations sont groupées le week-end, en partenariat avec d’autres SEMJA communaux. Objectif de ce projet de peines collectives : préparer et distribuer de la soupe auprès des sans-abris de Bruxelles, en collaboration avec l’asbl « Chez Nous ». La journée est complétée par différents petits travaux de nettoyage et rénovation des locaux.

x
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Logiciels | |Legal | Urgences | Services de garde |