ASBL BRAVVO
Bruxelles Avance Brussel Vooruit !

Accueil du site > FR > Actualités > Nouvelle collaboration entre Child Focus et les Gardiens de la Paix de la (...)

Nouvelle collaboration entre Child Focus et les Gardiens de la Paix de la Ville de Bruxelles

Toutes les versions de cet article : [français] [Nederlands]

L’asbl BRAVVO, Service de Prévention de la Ville de Bruxelles, s’engage dans un nouveau partenariat avec Child Focus, la Fondation pour Enfants disparus et sexuellement exploités.

Dans le cadre de sa mission de soutien à la recherche de mineurs disparus, Child Focus a entamé depuis 2012 une large campagne de prospection auprès des services de prévention communaux dans le but d’élargir son réseau de partenaires pour retrouver des enfants disparus et lutter contre l’exploitation sexuelle des mineurs.

En 2013, 1 551 dossiers de disparition de mineurs ont été pris en charge par Child Focus, dont environ 1 000 cas de fugue. Dans ce cadre, Child Focus apporte son soutien et son expertise tant aux familles qu’aux policiers dans le cadre de leur enquête. Child Focus utilise divers canaux de diffusion de ses avis de recherche : ses volontaires, les réseaux sociaux, et l’affichage via son réseau de partenaires.
Comme c’est déjà le cas dans une vingtaine d’autres communes belges, les Gardiens de la Paix de la Ville de Bruxelles participent dès à présent, en cas de disparition inquiétante, à la recherche d’un enfant disparu dans le but de le retrouver aussi vite que possible. Ils peuvent désormais soutenir activement Child Focus compte tenu de leur connaissance approfondie de la ville et de leur proximité avec les habitants.

En cas de besoin, ils deviennent « les yeux et les oreilles de Child Focus dans nos quartiers ». Child Focus distribue aux gardiens de la paix des vignettes d’enfants disparus et ceux-ci sont invités à témoigner via le numéro européen gratuit et accessible de partout en Belgique, le 116 000. Ils peuvent également inciter d’éventuels témoins à contacter Child Focus.
Rappelons que dans les cas de disparition de mineurs et grâce à la grande mobilisation de tous, environ 90% des dossiers de disparition connaissent une fin heureuse. Heureusement, la majorité des fugueurs sont retrouvés sains et saufs en moins d’une semaine (un peu plus d’un tiers après un ou deux jours) ou reviennent d’eux-mêmes.

x
| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Logiciels | |Legal | Urgences | Services de garde |